Erreur de TEG ou de TAEG des crédits aux particuliers, comment éviter les déconvenues.

Dès lors que le particulier interrompt la prescription de l’action visant à priver le prêteur des intérêts contractuels au motif d’un TEG TAEG erroné, il est toujours possible de choisir entre déchéance des intérêts et substitution de l’intérêt contractuel par l’intérêt légal et, partant, de neutraliser l’arbitraire judiciaire.

Lire l’article…